tetiaran'ny taranak'i Justin RAZAKA

 


Tout en lisant cette page, vous entendrez le célèbre cantique protestant "Esory re, ry Raiko". Vous en saurez les raisons, plus bas.

Tout d'abord, juste un bref lexique pour faciliter votre lecture:

Atoa = abréviation de Andriamatoa = Monsieur.
Rtoa = abréviation de Ramatoa = Madame.
Page précédente = pejy teo aloha.
Page suivante = pejy manaraka.
Tetiarana = arbre généalogique.
Taranaka = descendant(s), génération.
Zafikely = petits-enfants.
Zafiafy = arrière-petits-enfants.
Zanak'amanjafy = les descendants ou les petits-enfants et arrière-petits-enfants.
Mpiraitampo = les frères et soeurs.
Taranakin'ny mpiraitampo amin'i ..... = les descendants des frères et soeurs de .....
Nodimandry = décédé(e).
Tsy nanambady = célibataire.
Tsy niteraka / tsy nanan-taranaka = pas de descendants.
Vady faharoa = époux ou épouse en secondes noces.
Raha fintinina ou raha fehezina = en bref, en deux mots, pour résumer.

Cet arbre généalogique est un hymne à la mémoire de nos aîeux et autres parents défunts. Il nous aidera à mieux nous rappeler leurs noms, pour pouvoir les transmettre aux futures générations. Il nous aidera aussi à connaître l'existence de nos cousins, cousines, neveux, nièces, oncles, tantes, grands-pères et grands-mères, dispersés aux quatre coins du monde. Réunir et fraterniser, tel est également le noble but de cet arbre généalogique.

Autrefois, les parents malagasy ne donnaient pas systématiquement à leurs enfants le nom patronymique du père ni celui de la mère. Au sein d'une même famille, chaque enfant pouvait avoir des noms patronymiques différents. Ceci déconcerte souvent les Occidentaux et les laisse rêveurs et perplexes, mais cette coutume avait pour but, entre autres, de perpétuer la mémoire d'un parent défunt. Plus d'explications et d'informations sur cette question, dans l'article fort intéressant "Pourquoi les noms malgaches sont-ils si longs?" http://www.slateafrique.com/829/pourquoi-noms-malgaches-si-longs.
Dans le but de maintenir une certaine cohérence, nous avons exceptionnellement restitué leur forme entière originelle aux noms raccourcis de certains descendants expatriés.

Des ajouts de données peuvent, à tout moment, être effectués dans ce site. Ceux d'entre vous, dont les noms n'y figurent pas, peuvent toujours se joindre à la grande famille, ce qui ne peut que réjouir tout le monde, car ce serait un beau geste qui vient réunir, fédérer, fraterniser et solidariser.
Même si certain d'entre vous ne croient pas trop en l'importance d'un arbre généalogique, il est utile de se rappeler qu'un jour, vos enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants pourraient éprouver le besoin de connaître leurs origines lointaines. Savoir qu'on appartient à telle ou telle famille, pouvoir trouver ou retrouver ses racines et s'y raccrocher est absolument nécessaire pour l'équilibre, entre autres, de tout être humain. Pensez, un instant, aux enfants abandonnés ou nés sous X, pour comprendre leur souffrance et leur désespoir, dès lors qu'ils sont en quête de leurs origines.
La mise en place de ce site a été un travail de longue haleine. Un parent a, dans un premier temps, apporté bénévolement sa pierre à l'édifice, mais face à la complexité et à la lourdeur de la tâche, il a fallu faire appel à d'autres bras. A chacun d'entre eux revient notre plus profonde gratitude.
Sans la généreuse et patiente participation de certains membres de la grande famille, nous n'aurions pas pu avoir un certain nombre d'informations et de photos de nos chers parents disparus. Un grand merci du fond du coeur, à eux aussi !

Notre grand aîeul, RAZAFINDRAZAKA, connu aussi sous son nom complet "Simplice RAZAFINDRAZAKA" était un illustre compositeur. Il s'est fait surtout connaître par le célèbre cantique protestant "Esory re ry Raiko" interprété ici par Fafah du Groupe Mahaleo.Son propre neveu, Justin RAZAKA, en a fait, plus tard, ce qu'on appelle "l'arrangement musical".
Voici quelques informations sur Simplice RAZAFINDRAZAKA:


Madagascar: AMAA - Plusieurs manifestations pour la célébration de son 75e anniversaire. Source: Midi Madagasikara, Par Patrice RABE, 15 Février 2011. http://fr.allafrica.com/stories/201102151338.html
C'est l'une de ces grandes formations liturgiques qui font le renom du chant choral malgache. Elle célèbre cette année son jubilé avec éclat. Le temple FJKM Avaratr'Andohalo a en son sein de grandes figures du protestantisme malgache. Ces illustres personnages ont participé au rayonnement de leur paroisse, en composant des oeuvres qui sont devenues des cantiques interprétés régulièrement.
Ils s'appellent Rabengodona Andrianaly, Simplice Razafindrazaka, Rajaonah Tselatra, Rasamy Gasy, Dr Ratovondrahety, Randrianandraina Samuel (Dada Samy), etc. Ils faisaient tous partie de l'AMAA, la chorale du temple et aujourd'hui, cet ensemble liturgique est une des formations les plus connues de la capitale.
Mis à part "Esory re ry Raiko" , voici un bref échantillon des compositions de Simplice Razafindrazaka :

"Raozy mavokely"
"Ny fitondran'Andriamanitra", "Ny fiainana manaitra", "Ny fialonana" sy ny sisa sy ny sisa http://www.avmm.org/disco/78.html

Précisons également que Justin RAZAKA a été le compositeur de quelques autres chansons, parmi lesquelles "Rahoviana no ho paradisa" http://www.avmm.org/disco/78.html

Nos plus vifs remerciements reviennent, entre autres, à M.Claude Razanajao de l'AVMM (Archives Virtuelles de la Musique Malgache) pour ses conseils éclairés et pertinents, à William Arthur pour son assistance finale et son expertise informatique, et à tous ceux qui ont, d'une manière ou d'une autre, apporté leur pierre à l'édifice.